20 agosto 2016, Museo Kienerk, Fauglia, Toscana

Per Dante Alighieri e Alfredo Müller

2016-AGOSTO- DANTE-A-FAUGLIA

Un italiano alla lettura
Un francese al pianoforte

Premier catalogue raisonné et autres publications

Les éditions des Amis d'Alfredo Müller
EDITIONS-AAM-PUB

Le catalogue raisonné trilingue de la peinture est en préparation. Publication fin 2017.

2014 Alfredo Müller Catalogue raisonné de l'oeuvre graphique
A.-Müller-sur-papier-paru-en-2014

C’est à Paris, entre 1896 et 1906 qu’a été créé l’essentiel de l’oeuvre gravé de cet artiste négligé par la critique, pourtant reconnu comme l’un des maîtres de la gravure en couleurs. Ce catalogue raisonné en offre enfin une vision cohérente et en restitue le contexte.

Alfredo Müller. Sur papier. Su carta. On Paper a été publié par Les Amis d’Alfredo Müller en décembre 2014. Textes en français, italien et anglais, nombreuses contributions, plus de 450 reproductions, notices complètes. 400 pages. 32 x 24 cm, relié. ISBN 9782954341514. Disponible auprès de l’association. 60 €

En ce moment

Jusqu'au 28 août 2016
md-portraits-a3-bd
Musée Daubigny, Manoir des Colombières, Auvers-sur-Oise, Portraits à la dérive
Les portraits gravés par Alfredo Müller en 1900 de Sarah Bernhardt (Sur l’affiche en haut à droite) et Cléo de Mérode vous y attendent avec un autoportrait peint en Italie en 1886.

2016-Musée-Daubigny-Alfredo-Müller-2

Sur l’affiche, sous Sarah Bernhardt, un portrait par de Chirico et un dessin de Modigliani.

Un mois, une oeuvre

Août-septembre 2016

1915-Le-vecchie-case-sull'Arno

Le vecchie case sull’Arno. 1915

Huile sur toile 87 x 77 cm exposée pour la première fois au Lyceum de Florence en avril 1915. Alfredo Müller décline sa palette de couleurs sur les maisons de la rive gauche de l’Arno en aval du Ponte Vecchio se reflétant dans les eaux du matin.

© Foto Giusti Claudio pour Les Amis d’Alfredo Müller

Juin-juillet 2016

1929-Muraglia-sull'oceano

La muraglia sull’oceano (presso Dieppe). 1929

Huile sur toile 70 x 75 cm, peinte à Florence et exposée Saletta Gonnelli en mars 1930. La situation politique se tend et Müller songe à rentrer en France. Son ami Aldo Gonnelli a proposé d’organiser une exposition anthologique avant son départ, réunissant des toiles et des eaux-fortes. Ses amis viendront nombreux pour signer le livre d’or. C’est l’occasion pour Müller de reprendre à frais nouveaux ses thèmes favoris. On admirera la structure de l’oeuvre, la construction osée avec l’immense falaise qui occupe la moitié de l’espace, la luminosité de ce contre-jour matinal et la lumière indirecte qui s’infiltre par la fameuse trouée de Varengeville.

© Les Amis d’Alfredo Müller

Avril-mai 2016

1918-Alfredo-Müller-L'Osteria

L’osteria. 1918

Cette toile exceptionnelle sera mise aux enchères le 17 mai à Florence par Pandolfini Casa d’aste, pour une estimation extrêmement basse de 25000-35000 €. Puisse un musée se manifester et donner au public le loisir d’admirer cette œuvre!

Huile sur toile 2,5 x 4,5 m, datée et signée en bas à gauche. Sur le thème des arlequinades peintes par l’artiste à Florence durant cette période, une série dont la genèse remonte aux années françaises (1910-1913). La toile a été peinte pour la salle de billard du Caffè San Gallo sur l’actuelle Piazza della Libertà, où Müller, qui était un excellent joueur de billard, avait ses habitudes.

Mars 2016
1923-Statuetta-dama-seduta
Dama seduta. 1923

Deux statuettes de Dama seduta étaient exposées à la I Mostra Internazionale delle Arti Decorative à Monza en 1923.
© Les Amis d’Alfredo Müller.

Février 2016

1926-Mimi-Pinson-70x75cm

 

Alfredo Müller, Casa di Mimi Pinson e di Berlioz a Montmartre. 1926

Huile sur toile 70 x 75 cm, peinte à Florence. Située 18 rue du Mont-Cenis, la maison attribuée à Mimi Pinson par la légende de Montmartre avait été démolie l’année précédente. La toile, exposée à Florence en 1927, suscite un joli commentaire de Raffaello Franchi.

© Les Amis d’Alfredo Müller

Janvier 2016
1892-il-vortice-primo

 

 

 

Il vortice primo, poésie de Gino Borzaghi, illustration d’Alfredo Müller. 1892-1893

Un « premier instant du monde » version 1er janvier 1893 pour saluer 2016.

in Sinfonie luminose, recueil de poésies de Gino Borzaghi et Mario Morasso illustré par Müller et édité à Gênes en 1893, Reale Istituto Sordo-muti, avec une dédicace à René Ghil.
E69 dans le catalogue raisonné Koehl 2014.

Décembre 2015
1899-Montmartre-rue-St-Vincent

 

 

 

Alfredo Müller, Montmartre. La rue Saint-Vincent en hiver. 1899

E69 dans le catalogue raisonné Koehl 2014. Eau-forte et aquatinte 37 x 25 cm, signée sur la plaque (en bas à droite au tirage). L’éditeur Edmond Sagot confie le tirage des 20 épreuves en noir et 40 en couleurs à l’imprimeur Leroy (l’imprimeur des estampes de Mary Cassatt).
Epreuve 22/40.

© Les Amis d’Alfredo Müller.

Novembre 2015

1900-Cléo-de-Mérode

Alfredo Müller, Portrait de M.elle Cléo de Mérode. 1900.

E110 dans le catalogue raisonné Koehl 2014. Eau-forte et aquatinte 36,5 x 34,6 cm, nommée et signée sur la plaque. L’éditeur Edmond Sagot confie le tirage des 50 épreuves de l’édition commerciale à l’imprimeur Leroy (l’imprimeur des estampes de Mary Cassatt).
Epreuve ‘hors-tirage’ imprimée par l’artiste.

© Les Amis d’Alfredo Müller.

Octobre 2015

7-1903-Le livre préféré-n.31sur50

Alfredo Müller, Le Livre préféré. 1903.

E154 dans le catalogue raisonné Koehl 2014. Eau-forte et aquatinte 41,5 x 54 cm. Signée ‘Müller’ en bas à droite sur le coup de planche. Editée par Edmond Sagot à 50 épreuves imprimées par Eugène Delâtre, après qu’Edmond Sagot a acheté les droits à Alfredo Müller le 13 octobre 1903. Il existe des tirages d’artiste.
Epreuve 31/50.

© Les Amis d’Alfredo Müller

Un mois, une citation

Août-septembre 2016

2007-Firenze-S.Jacopo

L’Arno a Borgo San Jacopo, Firenze, 2007.

« (…) egli non è del tutto insensibile alle bellezze della luce e in certi quadri, come vecchie case sull’Arno, mostra di saper rendere con arte da maestro il mobile riflesso di madreperla sulle acque correnti » (Arturo Stanghellini, Firenze. Mostre individuali, « Pagine d’Arte », 30 aprile 1915, p. 70.

Juin-juillet 2016

La recente mostra tenuta in via Ricasoli nella deliziosa saletta della Libreria Gonnelli, riuniva 22 tele e 7 stampe (…) a una genuina e istintiva sensibilità coloristica e compositiva si mescolano riflessi e influenze di stili, respirati in quell’atmosfera satura d’intelligente e rivoluzionaria coscienza pittorica, ma come trasfusi da una mano leggera che sa cogliere per puro diletto dove più gli torna conto e adattare e ridurre alla propria personalità certi modi che uno scaltro temperamento subito rifuggirebbe; e tutto ciò con un gusto fine e un’abilità e mestiere consumati (…)

Aniceto Del Massa, « Esposizioni fiorentine », Illustrazione Toscana, marzo 1930, p. 30-32.

Avril-mai 2016

“[Müller,] giocator di biliardo d’un’agilità e d’una calma e d’uno stile celebrati da Parigi a Firenze” (Ugo Ojetti, « Alfredo Müller racconta », Il Corriere della Sera, 21 marzo 1922).

“Vedevo spesso [Müller] giocare [al biliardo], con grande esattezza e armonia di gesti, nella retrobottega di un grande bar che si trovava (…) sotto i portici di quella grande piazza (…) Allora quella piazza si chiamava piazza San Gallo (…)” (Primo Conti, La gola del merlo, Firenze 1983, p. 85)

Mars 2016
Prima Mostra Internazionale delle Arti Decorative, Monza, maggio-ottobre 1923.

Sala 22. Mostra di bozzetti per figurini e per scene di teatro.

…/…
Statuette di Alfredo Müller: Dama seduta.
Statuette di Libero Andreotti (sulle colonnine di fianco allo specchio).

Février 2016

« Alfredo Muller parla e dipinge francese ch’è una delizia. Oggi siamo con lui, dinanzi a qualcosa che pare un Vlaminck più tenero o un Utrillo più commosso, sebbene a voler cercare la formula perfetta di questa pittura si potrebbe anche seguitare. Ma insomma è pittura rallegrante, dinanzi a cui si respira volentieri, e mi par di vederlo, Muller a Parigi, quando dipingeva la casa di Mimì Pinson a Montmartre. Alla donna che gli portava il latte – supponiamo – avrà detto qualche birichineria e, alla risposta parigina, avrà sentito che il cielo, e i colori del quadro, e i rumori della strada, s’armonizzavano in un solo canto di felicità ».

Raffaello Franchi, « La Mostra del Sindacato Artistico », Illustrazione Toscana, maggio 1927, p. 31-32.

Janvier 2016
« Che cosa sono i simbolisti? Parole, parole, parole – musica, musica, musica. Questo il loro vessillo di battaglia, il loro segnacolo di gloria (…) Le parole debbono avere colori: A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu (…) Scenario del Gino Borzaghi, ventiquattro Sciolti di squisita fattura che passerebbero però inosservati senza la cornice bianco rossa (E.I.) del Müller (…) ».

 

 

 

 

Goffredo Marrone, « Fantasie luminose », Liguria n. 16, 23 aprile, p. 2-3

Immensamente, indefinitamente
nubi. L’eteree curve una blandizie
di spetrali lucori, come un’alba
vana di glacïal mondo, consente

a pena all’intuìto delli sguardi.

Décembre 2015

« During November [1900] an exhibition was held at Wunderlich’s [New York] of recent etchings by French and Dutch artists (…). The two plates by Alfred Muller, Le Port du Pollet and La Rue St. Vincent, showed this artist to be particularly happy in the arrangement of his tints in proper harmony. He keys his plates to the note of winter or sunset with the sensibility of the true musician »

The International Studio

Novembre 2015
Reçu de Monsieur Sagot la somme de cent cinquante francs pour la propriété pleine et entière de ma planche « Portrait de Cleo de Merode » que celle-ci m’a autorisé à publier.

 

 

 

 

Paris, le 8 août 1900,
AlfredMüller
73 Rue Caulaincourt.

© Archives Sagot-Le Garrec. INHA

Octobre 2015

« La beauté de l’ange ne suffit pas: il faut, auprès de lui, la magie des couleurs ».

Alfred Muller, La Vie automobile, 10 janvier 1939, p. 12.

© Copyright 2015 association Les Amis d’Alfredo Müller