1905 Autoportrait

Peinture

L’histoire de la peinture d’Alfredo Müller est divisée en périodes alternativement toscanes et parisiennes:

1869-1895 Période toscane

1869-1889 Les années de formation d’un portraitiste
1890-1895 Sa peinture « impressionniste » rapportée de Paris provoque un conflit en Toscane

1895-1913 Période parisienne

Subdivisée selon les noms de ses principaux marchands (et principaux lieux de résidence)
1895-1899 Années Vollard (Montmartre, 73 rue Caulaincourt)
1899-1906 Années Georges Thomas (Petit Moulin d’Osny et 26 rue Merlin de Thionville à Suresnes)
1907-1913 Années Libaude et Rosenberg (Vernouillet et 73 rue Caulaincourt)

1913-1932 Période toscane

Résidence principale Villa La Colombaia, Via Buonarroti-Simoni 3, Settignano-Florence
1913-1914 Invité à participer à la seconde exposition de la Sécession à Rome – Section France
1915-1918 Florence découvre sa peinture cézannienne
1918-1924 Un choix militant pour les arts décoratifs
1925-1930 La reconnaissance
1930-1932 Un étranger s’apprête à quitter l’Italie fasciste

1932-1939 Période parisienne

Dernières années au 23 rue des Martyrs…

Alfredo Müller, Autoportrait, huile sur toile 81 x 65 cm, signée, datée et dédicacée à Marguerite « à ma bien vénérée chérie de tout mon coeur Müller mars 1905« . Selon la photographie en bistre réalisée en 1921 pour l’exposition d’art contemporain italien à la galerie Pesaro de Milan